Tous indépendants !

16 juin 2016

 

Projection nourrie par de nombreux chiffres et prévisions, la domination prochaine de l’indépendance sur le salariat semble actée. Autant prendre les devants tout de suite.

 

D’après les chiffres de l’INSEE, 85,6% des salariés en emploi sont en CDI. Néanmoins, l’écart entre les générations est criant :  si les seniors sont à 93,2 % en contrat à durée indéterminée, la part des jeunes embauchés en CDI n’est elle que de 44,9 %. L’INSEE toujours rapporte que plus de 80% des embauches effectuées depuis 2011 en France sont des contrats de moins de 3 mois. L’évidence est là, le travail indépendant a vocation à prendre le pas sur le travail salarié qui est de moins en moins approprié aux besoins des entreprises. C’est une mutation que notre pays a du mal à digérer contrairement aux Etats-Unis par exemple où un tiers des travailleurs est aujourd’hui indépendant. C’est pourtant nécessaire.

 

Jeunes, oubliez le CDI !

La France a compté en 2015 un quart de ses jeunes actifs sans emploi, le CDI continuant de faire référence au détriment du travail en free-lance ou de l’entrepreneuriat. Hélas, le CDI ne peut plus servir de norme aujourd’hui et la jeunesse doit se tourner vers de nouvelles formes d’emploi avec lesquelles elle ne perd pas forcément au change. L’indépendance est l’occasion de ne pas subir son travail mais de travailler pour soi et choisir dans quels projets on s’investit.

 

Salariés, développez l’esprit startup !

Nombreux sont les salariés à ne pas se satisfaire de leur travail pour cause d’ennui, de lassitude, de rigidité, à force de ne pas pouvoir prendre de décision sur leur activité et leurs missions. Les salariés en CDI eux aussi sont de plus en plus tentés par l’indépendance. Et l’indépendance est accessible à tous ceux qui sont prêts à penser en dehors des cadres, à planifier au long terme, à prendre des risques, à vouloir convaincre leurs partenaires, à faire preuve de créativité, à prendre des initiatives, à s’engager, bref à avoir l’esprit startup. 

 

Seniors, quittez vos entreprises pour devenir indépendants !

Les seniors sont vite considérés comme moins efficaces à remplir des tâches que leur expérience leur fait pourtant maitriser impeccablement. Beaucoup se trouvent donc injustement mis au placard ou subissent une préretraite non consentie. Une solution pour ceux qui ne sont pas effrayés par les nouveaux outils technologiques, la polyvalence au travail ou par une plus grande autonomie : devenir indépendant. Les seniors qui se sentent parfaitement capables de continuer, qui veulent s’investir dans l’avenir de leur secteur ou du métier qu’ils ont toujours pratiqué et qui veulent gagner un peu mieux leur vie doivent eux aussi franchir le pas de l’indépendance.

 

D’après une étude du Cabinet Deloitte, en 2020 la moitié des personnes sur lesquelles une entreprise s’appuiera pour développer ses activités ne sera pas salariée. Il est donc grand temps de s’intéresser au travail indépendant. Désormais, chacun aura l’opportunité de créer soi-même sa sécurité de l’emploi et son bien-être au travail. Pour ceux qui, légitimement, sont effrayés par la prise de risques trop importants, ceux qui craignent de ne pas avoir la force ou le réseau suffisants pour se lancer en solo, le portage salarial est la solution qui fait cumuler aux travailleurs tous les avantages du salariat et de l’indépendance.

 

→ Le portage salarial, un statut compatibles avec tous les profils.