Le portage salarial comme levier d’action pour faire revenir les populations les plus fragiles sur le terrain de l’emploi.

24 juillet 2018

Pour la Fédération des entreprises de portage salarial (FEPS) le projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel ainsi que celui relatif au plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises (PACTE) doivent permettre de sensibiliser les pouvoirs publics sur le rôle d’inclusion sociale du portage salarial.

 

Au moment où le Parlement discute du projet de loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel et alors que le ministre de l’Economie a présenté en Conseil des ministres son plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises, la FEPS se félicite de voir émerger dans les débats des amendements relatifs au portage salarial.

 

Pour Patricia Guignard, présidente de la FEPS, « cela démontre que nos efforts de sensibilisation des pouvoirs publics portent leurs fruits, et nous encouragent à continuer à proposer des modèles innovants pour développer davantage le rôle d’inclusion social du portage salarial ».

 

Depuis plusieurs semaines, la FEPS a en effet effectué une vague de rencontres d’acteurs institutionnels afin de promouvoir le portage salarial, en particulier pour les populations les plus fragilisées, et de permettre le développement adéquat de cette forme de travail qui permet de mener une activité indépendante tout en bénéficiant de la sécurité d’un salarié classique.

 

La FEPS entend ainsi prendre sa part dans la transformation économique du pays, en ouvrant l’accès au portage salarial au plus grand nombre tout en augmentant les mesures d’accompagnement du salarié porté par les entreprises de portage salarial.